EZ3kiel, et la lumière fut [Interview]

Resistenza MovesAu commencement étaient les ténèbres…

EZ3kiel… Un subtil jeu de contrastes, d’oppositions et de paradoxes. Toujours surprenant, toujours étonnant, à la croisée des chemins, jamais là où on les attend. Un délicat mélange de langoureuse mélancolie, d’un bien étrange futurisme, une collision entre le temps, les codes, les ambiances, les textures et les techniques.
Électro-dub à la française, post-rock, électro, musique classique classieuse, «néo-Pink Floyd» lysergiques, toutes ces étiquettes sont trop étroites, trop rigides, tant ils se jouent des frontières et des réductions de créativité qu’elles imposent. Car, plus qu’un énième groupe EZ3kiel est au-delà, un univers poétique, protéiforme et aléatoire, tellement singulier…
Graphisme, haute-technologie éthérée et délicate, côtoyant une énigmatique nostalgie, installations et sculptures à la subtile magie, une belle mesure de surréalisme, une patine si particulière, une marque de fabrique unique et cette sensation rare de sentir, que dans la fureur la plus brute d’un morceau de grindcore explosif et bestial, se cachent les mêmes géniaux créateurs de douces berceuses enregistrées avec le Naphtaline Orchestra. Comme il se doit, les créations partagées avec d’autres groupes sont emplies de tous ces contrastes : DAAU, Nosfell, Hint, ou encore l’Orchestre Francis Poulenc du conservatoire de Tours.
Bienvenue dans un monde où l’ombre de la noirceur ténébreuse peut précéder la plus grande tendresse angélique, où le fracas et le chaos peuvent introduire, les plus douces envolées oniriques. Bienvenue dans le monde étrange et fascinant d’EZ3kiel !

Et la lumière fût !


Interview :

 


 

EZ3kiel - "LUX" [Official Live] sur YouTube :

 

Liens :

www.EZ3kiel.com

Yann Nguema

Page Facebook

 


 Merci à Seb El Joker, Skalpl Vidz et à l'équipe du Bolegason.


Partager sur :

Lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *