Chronique d’Album : The Residents – « The Commercial Album »

Temps de lecture: 2 min

Napoléon a-t-il été empoisonné ? Qui a tué JFK ? Que de questionnements futiles face au plus grand mystère des derniers siècles : Qui sont les Residents ?

 

The+Residents+Eskimo+Original


Toujours affublés de déguisements absurdes (dont le plus récurrent est le masque de globe oculaire surmonté d'un chapeau haut de forme), ces drôles de personnages forment ce qui est très certainement le groupe le plus étrange de l'histoire de la musique.

 

Ces aliens musicaux avaient déjà tapé là où ça faisait mal en 1973, lorsqu'ils décidèrent de lever le majeur aux Beatles en pastichant la pochette de "With The Beatles", puis en 1975 dans "The Third Reich'n'Roll" où ils mêlaient provocation douteuse -hé les mecs, et si sur notre pochette on mettait un présentateur télé déguisé en nazi avec en fond des petits Hitler qui dansent ?- et massacre hilarant de classiques du rock'n'roll.

126

En 1980, après quelques albums plus ou moins réussis mais toujours aussi insolites, ils reviennent avec "The Commercial Album".
40 morceaux, chacun de une minute.

Derrière ce nom d'album se cache évidemment une parodie de l'industrie de la musique, puisque les Residents dénoncent la musique populaire (bien qu'ils se soient toujours considérés comme "groupe pop"), qui n'est qu'une répétition de versets et de refrains. Les Residents extraient donc la substantifique moelle de la pop pour, dans chacun des morceaux, ne se contenter que de l'essentiel : une intro-strophe-refrain-merci-au-revoir.

Quant au son des Residents, il est tout simplement indéfinissable. Des bruits métalliques et organiques, qui se mêlent à des sortes de comptines. Batterie de fanfare par-ci, guitare dissonante par-là. De mignonnes petites mélodies, jouant quelquefois avec l'électronique, interprétées de manière presque dérangeante. Une ambiance irréelle, parfois glauque et spectrale, et surtout tout à fait singulière !

Alors "The Commercial Album", c'est comment ?
C'est beau ? Baudelaire ne disait-il pas "le beau est toujours bizarre" ? Alors cet album est encore plus que beau.
C'est drôle ? Très certainement, mais on rit jaune.
C'est surtout inexplicable !

Et si vous avez la chance de regarder les vidéos qui ont été crées pour chacun de ces 40 morceaux, ils vous feront voir ce que vous n'osez à peine imaginer en écoutant l'album : un petit régal d'horreurs extravagantes et grotesques.

 Il y a un avant et un après Residents. Et l'après se fait souvent les yeux écarquillés et les poils dressés.

Chips


Écouter The Residents - The Commercial Album :

The Residents - Commercial Album on Grooveshark

Site Internet : //www.residents.com
Discographie : //www.discogs.com/artist/Residents,+The
Wikipedia : //fr.wikipedia.org/wiki/The_Residents


Lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.