Echo Movement : Les Loups de Cayenne

Temps de lecture: 5 min

 

 

De plus en plus de personnes s’organisent dans le monde : le but étant de vivre sans maître et de manière autonome. Il y a plusieurs façons d’y parvenir, un peu ou totalement.
Différentes idées ou idéologies, mais le principal est l’action. Les moyens aussi sont multiples : celui d’Echo Movement Abbesse est basé sur l’occupation, la lutte et la récupération en mettant en commun les idées, expériences et capacités de chacun.

Echo Movement est un mouvement international qui est né en Argentine sur une île du delta de Tigre, proche de Buenos Aires et du Rio La Plata. C’est un mouvement politique pour une conscience collective humain-planète qui a pour objectif le développement durable et l’autogestion, l’auto-détermination. Un mouvement solidaire et libre dans lequel chacun peut y contribuer.

Echo Movement est une union d’idées et de concepts, non pas une organisation idéologique avec quelques personnes à sa tête. Chaque communauté est autonome mais communique et partage avec les autres du monde entier.
Ici, sur Abbesse, nous sommes les Loups de Cayenne, en référence aux loups qui rôdaient dans le quartier de Cayenne (partie du territoire d’Abbesse où vivaient et travaillaient des ouvriers des forges jusqu’au siècle dernier).
Cet éco-lieu est donc autogéré et libre. Eco car on souhaite impacter le minimum possible notre environnement et apprendre à vivre avec la nature, en utilisant ses richesses d’une manière raisonnée et en gérant ses ressources d’une manière logique et cohérente. La création du jardin, le recyclage des eaux usées, la collecte de l’eau de pluie, les toilettes sèches, etc… en sont des exemples.

Autogéré et libre car nous ne demandons ni ne recevons de l’aide d’aucune institution. Ce terrain est public et en tant que citoyens conscients de la réalité du monde, des difficultés à subvenir à nos besoins, de la folie destructrice du capitalisme sauvage et de la course au profit, nous avons décidé d’occuper ce terrain.

 

L’occupation comme moyen de vivre dignement en créant et proposant une alternative valable et en phase avec les réalités économiques, sociales et écologiques du monde.
L’Histoire d’Abbesse est une histoire d’hommes et de femmes, de vies souvent difficiles, de labeur. Des histoires d’ouvriers tombés dans l’oubli. De luttes pour l’obtention de conditions de vie plus dignes. L’histoire d’un territoire naturel, beau et riche que certains ont voulu sacrifier sur l’autel du profit en négligeant l’importance d’un tel lieu dans les Landes.

Encore aujourd’hui certains veulent le saigner au nom du progrès, mais en ces jours difficiles où l’esprit solidaire doit être encensé, redéfinissons le sens du mot « progrès ».
Alors que notre but est de vivre d’une manière solidaire et créative en valorisant l’esprit de partage ainsi que le respect de l’ordre naturel, qui peut contester notre légitimité à occuper et gérer ce terrain ?
Les Loups de Cayenne sont ouverts à toute personne de bonne volonté et respectueuse de notre philosophie : le partage, l’esprit solidaire et créatif, la conscience de l’importance du respect de l’environnement, l’ouverture d’esprit, la lutte, etc… En somme les règles de base du bien vivre ensemble propre à ce genre de lieu en autogestion et les moyens à mettre en œuvre afin de faire vivre la communauté. Le but étant de construire ensemble, chacun avec son savoir, ses expériences et ses propres connaissances.

 

ET MAINTENANT ?

Cela fait six mois que nous, Loups, occupons un bout de terrain sur Abesse. L'hiver approche et son souffle froid commence déjà à envahir la forêt. Une moitié d'année à résister, ce n'est pas grand chose au regard des luttes énormes qui se dessinent partout en Europe et dans le monde mais nous faisons partie d'un tout : nos ennemis ne sont pas seulement les sbires de la gouvernance locale mais bien tout un système avec une idéologie bien trempée.
L'Idée d'aliénation, d'un peule au service de l'Argent Roi et de ses maîtres. L'Idée de quelques personnes qui dirigent et ordonnent le reste, qui jouent et se parent de l'habit de Zeus, tirant leurs éclairs comme bon leur semble sur le Monde d'en bas.

Eux qui ont perdu les rênes de leur propre jouet, qui ont fait de leur système un monstre tentaculaire persistent, inventent un nouvel argumentaire et en bons Dieux qu'ils sont nous envoient leurs nouveaux prophètes : prêchons l'austérité ! Ils manient à la perfection le sentiment de culpabilité et le petit peuple va se saigner pour réparer la machine polluante de ses maîtres.
Alors nous-autres, Loups de Cayenne, on poursuit notre marche. Les dirigeants locaux nous ignorent, ils savent qu'ils n'ont qu'à lever le petit doigt pour lancer un avis d'expulsion et nous jeter comme des malpropres.
Alors non, l'hiver ne fera pas partir la "vermine", si c'est ce qu'ils attendent et vu l'état actuel des choses, les évènements qui se déroulent de par le monde, nous sommes LÉGITIMES !

Nous ne proposons pas de colmater les plaies par de simples bandages. Nous voulons autre chose !

Nous prônons l'alternative, le choix de vivre pour soi-même et son entourage et non pas pour une bande d'oligarques aux délires douteux. Pour cela nous occupons un terrain. Non pas par plaisir de vivre en tente ou caravane, sans électricité ni eau courante mais bien pour signifier que la goutte d'eau est tombée dans le vase et le fait inexorablement déborder.

 

Les Loups de Cayenne
//lesloupsdecayenne.fr

 

Lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.