Les concours musicaux sur la toile

Temps de lecture: 5 min

 

 

Je suis toujours étonné dans ces concours musicaux de voir certains grimper à la vitesse de la lumière, soit ils ont un réseau hors du commun, soit ils ont de fausses adresses IP pour voter, soit leur musique est tellement formidablement extraordinaire que même les fans des autres groupes votent pour eux.

C'est toujours le problème avec ces système par votes , on ne récompense pas la musique en elle même , mais le réseau qu'a réussi a se faire le groupe ou l'artiste .Ce qui est finalement louable, puisque si l artiste a réussi a se construire un réseau de fans , c 'est aussi et surtout grâce a sa musique, c'est donc la plupart du temps des artistes déjà confirmés , ou ayant déjà pas mal de route qui remporte les suffrages .

A cela, je n'ai rien à dire, faut bien que ces années de galères, et toute l'énergie dépensée servent à quelque chose non ?

Mais parfois c'est tout a fait autre chose, le concours ne sert qu'a faire du BUZZ autour d’un gagnant qui est connu d’avance, petits arrangements entre amis, histoires de gros sous, contrats entre maison de disque et organisateur du concours.

Bref , on donne la sensation de permettre aux artistes d'émerger grâce à tous ces concours, mais les gagnants auraient émergé de toute façon  Cela permet surtout de faire de la comm' sur la toile à moindre frais. Tout en utilisant la bonne vieille recette du "conte de fée" , des gens normaux qui deviennent extraordinaire grâce au concours. Toujours la même rengaine , "The American Dream".

Vendre du rêve marche très bien en musique comme partout,

Mais évidemment c'est faux, tout est faux.

On te donne aussi l'impression de pouvoir faire émerger des musiques différentes et originales, mais au finale c'est TOUJOURS les mêmes styles qui ressortent

Et ce, malgré tous les efforts de ces groupes si particulier.

Avez vous déjà vu du métal hardcore gagner ce genre de concours .Même si ils finissaient premier des votes d une façon écrasante, ils ne passeraient pas car un jury magique passerait par la pour élire plutôt un groupe aseptisé, sans âme mais fédérateur. Bizness is Bizness.

Dans ces concours il y a également un jeunisme flagrant mais pas avoué , vous pouvez franchir des étapes mais si vous avez 40 ans de moyenne d’âge , vous ne gagnerez évidemment jamais la finale , même si vous jouez divinement bien et êtes bien conservés et que le groupe gagnant ne sait pas aligné trois accords, ils sont jeunes et vous non !

On a même carrément vu , dans le concours CREDIT MUTUEL 2011, des groupes gagner avec une 100aine de votes, face à des groupes qui en avaient des milliers, modifiant le règlement, détournant les règles, les organisateurs avaient choisis les gagnant parmi les derniers , au lieu de choisir parmi les 10 premiers comme prévu .

Et ce dans toutes les catégories.

Cela a fait un scandale sur la toile, des pétitions ont été créées, des groupes qui avaient dépensé beaucoup d'énergie et qui en se retrouvant parmi les premiers du classement y croyaient, se sont retrouvés floués, et sont donc devenus, à raison, très hargneux.

Mais ça n'as servi à rien, les gagnants étaient choisis depuis belle lurette, d'ailleurs c’est la raison pour laquelle ils ne se sont pas fait chier à mobiliser du monde pour voter, leur promo étaient déjà assurée.

 

 

 

Merci le CREDIT MUTUEL, ou quand une banque se la joue mécène d’artiste, on aurait du se méfier.

Le plus ironique dans tous ça, c’est qu’on entend plus du tout parler des groupes gagnants aujourd’hui… ???

Mais malheureusement, ce n'est pas le seul, 90 % des concours sur le net sont pipés, bidons et n'apportent pas grand chose. On le sait, la musique n'est plus qu'une question de chiffres, de gens bien placés, de soutien de personnes ayant le pouvoir de mettre en avant tel ou tel artistes selon ses amitiés, ses goûts (ça c'est normal) ou son porte monnaie.

Le bouche à oreille, même si cela reste une des meilleures façons d’émerger, ne suffit plus, désormais il faut être entouré, visible à outrance, étoffer son CV avec des concours gagnés et des premières parties etc...

Même les fameux "coup de cœur" des radios ne sont qu'une histoire de gros sous et de réseau.

Et oui, lorsque vous entendez "radio salope s'enflamme pour", et bien sachez que c'est le label ou le producteur qui a payé la radio pour pouvoir avoir ce genre de publicité, il en va de même dans la presse écrite, on nomme ça le Publi-Rédactionnel .

Heureusement il reste des radios ayant la volonté de découvrir comme radio néo, les radios campus, les radios locales etc...

Bref, pour un groupe qui a envie d'émerger faut-il participer tout de même à ces concours ?

Et bien je répondrais oui car comme disais l’autre «c est le jeu ma pauvre Lucette».

OOOH pas pour remporter la timbale non, y participer de façon lucide et même presque désintéressée :

L'essentiel ici n'est pas de gagner ces concours souvent bidonnés, mais de mesurer l'implication de son public, de voir que des gens nous soutienne, aime ce que l'on fait, car souvent beaucoup de contact et de connexions se font, et il est donc possible d'avoir pas mal de retour sur votre zik.

Participer « why not », dépenser toute votre énergie en espérant être la nouvelle star « non » :)

 

Stouf

Lire aussi:

Un commentaire sur “Les concours musicaux sur la toile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.