Axel Torvenius : Dark Side of Sweden

Temps de lecture: 5 min

 

"One Heart" / Axel Torvenius

 

 

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Salut, oui, bien sûr. Je travaille en tant qu'infographiste en Suède, dans un studio de développement de jeux vidéo : Machine Games. Nous sommes en train de sortir un nouvel épisode de Wolfenstein. En plus de travailler dans le jeu vidéo j’essaie de faire le plus de choses possible, mes propres hobbies et quelques projets en freelance. Cela dit, la plupart de mes projets restent bien influencés par le jeu vidéo ou des par des univers proches. Je suis exposé à la science-fiction et à l'heroic-fantasy à longueur de journée, quand je fais des croquis ou des speedpaints, ces thèmes ne sont jamais bien loin.

 

Tu es un artiste très polyvalent, illustrateur, sculpteur, peintre ; préfères-tu une discipline en particulier ou c'est une question d'humeur ?

Je dirais que je préfère l'infographie et la sculpture. Même si j'aimerais pouvoir trouver un peu plus de temps à consacrer à la photographie, par exemple. Le choix du média ne dépend pas vraiment de mon humeur, c'est plutôt une question de temps libre. La sculpture par exemple est plus chronophage que l'illustration.

 

Nous avons vu que tu fais également du speedpainting, tu le fais aussi en public ?

Non, je n'ai jamais essayé de peindre "en live", devant un public... mais peut-être que je devrais essayer si l'occasion se présente ?

 

Tu as un univers très sombre, d'où vient ton inspiration ?

Je ne pense pas que mon univers soit si sombre, ou peut-être que je ne le vois pas si sombre, étant moi-même assez sombre. J'essaie simplement d'explorer les humeurs et les images que je trouve intéressantes et souvent relaxantes. Ma principale source d'inspiration c'est mes travaux précédents. Ça et la littérature, les films, les idées et la philosophie. Je trouve plus d'inspiration juste en lisant et observant différents faits et phénomènes que j'apprécie. Et bien sûr, la musique joue elle aussi un rôle important.

 

Et c omment en es-tu arrivé à travailler avec Marvel ?

J'ai reçu un mail de leur part, ils m'ont demandé si j'étais intéressé pour faire quelques illustrations de couverture pour eux. Très heureux d'avoir été capable de travailler pour eux.

 

Beaucoup d'illustrateurs rêvent de ça, as-tu vécu cela comme une consécration ?

Dans un sens, ça l'est ! C'est surtout pour moi le signe que je peux fournir un travail pour de gros clients. Et bien entendu, lorsque que vous êtes reconnu par des forces plus grandes, cela vous touche.

 

Quelles méthodes utilises-tu pour tes masques et sculptures ?

J'utilise principalement de l'argile. Au début j'utilisais de l'argile durcissant simplement à l'air libre, mais j'ai dû changer pour une argile plus résistante, qui doit être cuite.

 5535_104068626510_6771269_n

 

Tu sembles être quelqu'un de vraiment productif, le nombre de travaux présentés sur ton profil est impressionnant, où trouve tu le temps, tu ne fais que ça ?

Je ne sais pas! haha ! Mais je suis souvent stressé car j'ai l'impression de ne jamais en faire assez. A côté de mon travail à Machine Games, je passe la plupart de mon temps libre, les weekends et les soirées à travailler sur mes projets personnels. Parfois, des choses simples comme aller boire une bière... ou 7, seront repoussées à cause d'une nouvelle sculpture.

 

Si ce n'est pas indiscret, nous avons aussi aperçu quelques insectes et serpents (des vrais, ndlr) en photos sur ton profil, tu veux nous en parler un peu, que représentent ces créatures pour toi ?

Pas de problème. J'ai juste commencé à avoir plus d'animaux récemment. J'ai eu un mille-pattes il y a quelques années, et ma première tarentule, "Zombina", doit avoir 12 ans maintenant. Et depuis l'année dernière j'ai 2 serpents-rois noirs du Mexique (Lampropeltis Getula Nigrita), et quelques autres bestioles intéressantes, comme des centipèdes géants ou encore un amblypyge (Damon Diadema). Je trouve ces créatures très intéressantes, effrayantes et mignonnes à la fois. Ce sont des des créatures très primitives, presque des aliens pour moi. Elles sont là depuis si longtemps, et leur "design" est si complexe et délicat... Je pense qu'en quelque sorte, elles combinent le mystique, le brut, l'inchangé et l'ancien, avec élégance et beauté dans un combo parfait.

 

As-tu des expositions de prévues en Europe, ou ailleurs ?

Je n'ai jamais fait d'exposition en dehors de la Suède mais j'espère vraiment trouver une galerie qui accepterait de m'inviter. J'aimerais bien exposer en France et en Allemagne par exemple... Mais quand on ne vit pas sur place, ce n'est vraiment pas facile de trouver des galeries.

 

Ta vision de la culture en Suède ?

Nous avons un mouvement très actif autour du jeu vidéo (beaucoup de studios de développement), quelques bons concerts et une poignée d'artistes talentueux. Je pense qu'on s'en sort bien même si on est très peu ! haha !

 

Il y a-t-il une grosse scène alternative ?

La scène alternative n'est pas très grande en Suède. Nos avons quelques grands groupes de black-métal et une bonne scène electro, mais en dehors de la musique, je ne pense pas que l'on ait un si grand mouvement alternatif. C'était mieux dans les années 90's, avec de nombreux clubs alternatifs, etc...

 

Si tu étais une chanson, un livre, un film ?

Si j'étais une chanson, je serais «This Big Hush» de Shriekback... un livre, je serais «The Book of the Law» de Crowley, et pour le film ce serait soit « The Fountain », soit « Streets of Crocodile » des Frères Quay.

 


 

 

Quelques autres exemples de speedpainting en vidéo :

 

 

"Black Pope" / Axel Torvenius

 

 Axel Torvenius

Contacts :

Site Officiel

Page Facebook

Galerie @ Deviantart

Lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.