Les Festivals et l’EDM : Nouvelles Conquêtes de Wall-Street

Temps de lecture: 8 min

 

wallstreet-festival

 

Live Nation Entertainment

 

Leader du marché des « promoters » depuis déjà plusieurs années, Live Nation est une filiale de la multinationale Clear Channel Communications. En 2000, Clear Channel Communications, spécialisée jusqu'alors dans la radio et la publicité (...et la propagande), rachète une société de promotion de concerts nommée SFX Entertainment (fondée par Robert F.X. Sillerman, dont nous reparlerons plus tard) et qui, en plus d'organiser des concerts, possède plusieurs salles de concerts sur le territoire américain.

En 2005, Clear Channel Communications décide de créer une franchise regroupant toutes ses activités liées au divertissement. Live Nation est fondée. Ses activités englobent la promotion et l'organisation de concerts et de festivals, la gestion de salles de concerts, la billetterie (physique et en ligne) et la gestion d'artistes (contrats publicitaires, gestion de fan-clubs, produits dérivés, tournées). Une IPO est lancée dans la foulée et Live Nation entre à la bourse de New-York.

rsz_ticketmastermerger Début 2010, Live Nation fusionne avec TicketMaster et devient Live Nation Entertainment. Depuis les années 90, TicketMaster, dirigé par Irving Azoff, est le leader sur la vente de tickets et est quasiment en position de monopole (80% du marché américain). En 1994, le groupe de rock Pearl Jam les avait déjà poursuivi en justice, argumentant que la société usait de sa position de monopole pour s'octroyer des pourcentages abusifs, au détriment des artistes et du public. En 2009, Bruce Springsteen déclarait : « la seule chose qui pourrait aggraver la situation sur les tickets de concert pour le public serait que TicketMaster et Live Nation se regroupent en un seul sytème... ». La société est la cible d'une procédure juridique au Canada depuis 2009, accusée de gonfler le prix des places de concerts sans aucune justification. Après quelques polémiques justifiées, la fusion a malgré tout été autorisée par les autorités de régulation. Quelques mois après la fusion, en Novembre 2010, Live Nation Entertainment a racheté Ticketnet.fr et est à présent implanté dans une vingtaine de pays.

Live Nation Entertainment organise chaque année environ 22 000 évènements, brassant 50 millions de personnes et participe également à l'organisation de grands évènements sportifs (les spectacles du Super Bowl par exemple). La société est propriétaire ou gère plus d'une centaine de salles (dont une quarantaine en Europe) et gère également certains droits, les tournées, les contrats publicitaires et autres partenariats pour de nombreuses stars (Madonna, Jay-Z, The Eagles, Shakira, Miley Cyrus, U2, Lady Gaga, Nickelback, One Direction, les Rolling-Stones, Sting, The Eagles, Roger Waters...). Elle organise aussi les tournées d'Indochine, de Christophe Willem ou encore de Kamel le Magicien en France. Live Nation gère également de nombreux spectacles de « Monster Trucks » et a des participations dans diverses manifestations sportives (tournois de golf, de tennis...).

En ce qui concerne les festivals, Live Nation gère en Angleterre : les Download Festival, Wireless Festival et Hard Rock Calling ; est l'actionnaire majoritaire de Festival Republic, qui organise notamment les festivals de Glastonbury, de Reading, de Leeds et le Latitude Festival à Suffolk ; possède ou gère de nombreux lieux, en particulier le London Astoria et l'Academy Music Group. Elle gère également le Rock Werchter, le Graspop Metal Meeting et le I Love Techno en Belgique, le Main Square Festival à Arras en France, le Pemberton Festival au Canada, le Lowlands Festival et le North Sea Jazz Festival aux Pays-Bas, le Copenhell au Danemark, et les soirées Nights of the Proms.

En Mai 2012, Live Nation rachète Cream Holdings Limited, organisateur des Creamfields Festivals. Début 2013, Live Nation Entertainment conclut un partenariat avec Insomniac Events, spécialisé dans l'EDM et organisateur des Electric Daisy Carnival, Beyond Wonderland et Nocturnal Wonderland.

The Anschutz Entertainment Group

 

Bien que dominé par Live Nation sur le marché des « promoters », l'Anschutz Entertainment Group ou AEG n'est pas une petite entreprise familiale pour autant, filiale de la gigantesque Anschutz Corporation, c'est la société gérant le plus grand nombre de salles de sport, de stades et d'évènements sportifs au monde. AEG administre notamment le Staples Center, le StubHub Center, le XL Center, le Moda Center (anciennement Rose Garden Arena), la Manchester Arena, la O2 Arena, la Türk Telekom Arena (le nouveau stade du Galatasaray)... La société possède également l'équipe des Los Angeles Galaxy et des parts dans de nombreuses autres franchises sportives (Los Angeles Lakers, Los Angeles Sparks, Los Angeles Kings, Houston Dynamo, Ontario Reign, Manchester Monarchs, Eisbären Berlin...). AEG est l'un des co-fondateurs de la Major League Soccer, et l'un de ses principaux investisseurs.

AEG Live est la filiale d'AEG regroupant les activités liées à la culture et au divertissement en dehors du sport, elle possède quant à elle une trentaine de salles de concerts sur le territoire américain et s'occupe des tournées de nombreuses stars (Alicia Keys, Bon Jovi, Enrique Iglesias, Jennifer Lopez, Justin Bieber, Leonard Cohen, Paul McCartney, Taylor Swift, The Black Eyed Peas, Céline Dion...). C'est également AEG Live qui a organisé la tournée (annulée) « This Is It » de Michael Jackson. La maison-mère, Anschutz Corporation a lancé une procédure de vente d'AEG et de ses subdivisions, mais a finalement fait marche arrière courant 2013.

Côté festival, la société gère les Coachella Festival, Stagecoach Festival, New Orleans Jazz & Heritage Festival, Bayou Country Superfest, Toronto's Edgefest, Rock on the Range, Rockfest, Rocklahoma, SunFest Florida, Jazz in the Gardens, Carolina Rebellion, RockNess et a récemment lancé le British Summer Time.

SFX Entertainment, le retour !

 

SFX Entertainment Inc, société américaine que vous ne connaissiez probablement pas avant la lecture de ce texte, est entrée en bourse à New-York il y a quelques jours . Cette nouvelle société, active depuis Juin 2012, a été fondée par Robert F. X. Sillerman, 400e fortune mondiale selon le classement Forbes 2005. Sillerman s'est enrichi dans les années 80 et 90 en achetant et revendant des stations de radios, puis dans le business des grands concerts rock, en tant que promoteur avec une société déjà appelée SFX Entertainment (société qu'il revend donc en 2000 pour 4,4 milliards de dollars à la multinationale Clear Channel Communications, qui la fera évoluer en Live Nation).

Robert F.X. Sillerman

Après divers échecs et réussites avec d'autres sociétés ou fonds d'investissement qu'il a créés et/ou dirigés entre 2000 et 2005 (FMX Inc, FXM Asset Management LLC, MJX Asset Management...), Sillerman a ensuite monté un business sur les droits d'images de Muhammad Ali, d'Elvis Presley et de Graceland, par le biais de CKX Inc, créée en 2005 et qu'il a dirigée jusqu'en 2010. CKX Inc a également racheté la société ayant créé les « Idols Series » (La Nouvelle Star en France, qui, pour l'anecdote, est produite par FremantleMedia; FremantleMedia est détenu à 90% par RTL Group, tout en étant l'actionnaire principal du Groupe M6).

Sillerman quitte donc la direction de CKX en 2010 et fonde Viggle Inc. Viggle est une société basée sur le glorieux concept de rémunérer les gens pour qu'ils regardent des programmes pré-sélectionnés —et bourrés de pubs— à la télé. Il finit par revendre totalement CKX Inc à un fond d'investissement en 2011 et détient toujours plus de 75% des parts de Viggle Inc même s'il ne dirige plus cette société.

Le staff de SFX et le DJ Afrojack lors de la cérémonie d'entrée en bourse.

Le staff de SFX et le DJ Afrojack lors de la cérémonie d'entrée en bourse.

Juin 2012, Sillerman ressuscite SFX Entertainment et dévoile ses intentions : « bâtir un empire de l'EDM d'1 milliard de dollars », alors il investit, partout, beaucoup, et vite. Acquisition de Disco Productions Presents et du DayGlow Tour, la plus grande « paint party » au monde (qui sera rebaptisée Life in Color et transformée en festival à part entière sitôt l'acquisition effectuée), la société a également acquis divers groupes locaux en relation avec la culture et la publicité.

En Janvier 2013, SFX annonce l'acquisition d'une dizaine night-clubs à Miami par le rachat d'Opium Group et du Miami Marketing Group (qui possède le célèbre LIV), puis l’acquisition du Voodoo Experience Festival situé à La Nouvelle-Orléans et de la société Huka Entertainment, qui participe à l'organisation du Hangout Music Festival en Alabama.

En Février, Sillerman rachète BeatPort, leader mondial de la vente de musique électronique en ligne. Puis, annonce la création d'une joint-venture américaine avec ID&T, un label danois qui organise déjà de nombreux concerts géants, comme Thunderdome, Sensation, Mystery Land, Trance Energy, Tiësto In Concert... et ce qui intéresse vraiment Sillerman : les Tomorrow Land et Tomorrow World.

Trois autres opérations majeures sont en cours, le rachat effectif d'ID&T, l'acquisition de Totem OneLove Group, société organisatrice du Stereosonic Festival en Australie et enfin l'acquisition de Made Event, la société organisatrice de l'Electric Zoo Festival à New York. Selon certaines rumeurs, Sillerman serait également en pourparlers avec Insomniac Events, actuellement partenaire de Live Nation.

Lors de la cérémonie d'entrée en bourse, Afrojack qui accompagnait Sillerman et les cadres de SFX a déclaré : « Avec l'entrée de SFX au NASDAQ, vous allez voir les musiques électroniques entrer dans le monde du mainstream commercial »...

Les principaux festivals rachetés par SFX Entertainment (depuis Juin 2012) :

Lire aussi:

3 commentaires sur “Les Festivals et l’EDM : Nouvelles Conquêtes de Wall-Street

  1. Bonjour.
    ID&T n'est pas un "label danois", c'est plus bas en Europe. TomorrowWorld n'a pas été acheté par SFX comme indiqué dans les images mais créé par cette dernière suite à l'achat d'ID&T et la création d'ID&T North America. Tomorrowland Belgique est organisé par ID&T mais appartient de nouveau à ces deux fondateurs, donc pas à SFX. SFX a acheté la marque pour la développer sous "TomorrowWorld" , ainsi que sous "Tomorrowland (Brésil)". Ce dernier est maintenant organisé par l'intermédiaire de sa récente filiale locale, Plus Talent, même si ID&T Europe assure un soutient (et loue les décors je crois pour les deux éditions en Amérique).
    Vous n'êtes pas obligé de publier ce commentaire seulement destiné à corriger les détails.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.