Loin des Strass et Paillettes…

Temps de lecture: 5 min

Artwork by Jigé

 

Nous vivons dans un monde où Divertissement et Diversion ne sont pas qu'étymologiquement proches...

Je sais très bien que lorsque je passe deux heures a regarder Pékin Express, je ne fais rien de bien utile, je me laisse porter par la machine bien huilée du montage, un processus qui m'empêchera le plus souvent de réfléchir, me fera déconnecter des choses importantes ou qui me préoccupent.

Et les rares fois où j'allume ma télé, j'avoue que c'est souvent le but recherché, un genre de lobotomie volontaire, un état contemplatif et léthargique...

Le problème c'est que pour une grande partie de gens, elle ne l'est pas volontaire, certains pensent réellement s'informer en toute objectivité devant les émissions sensationnalistes ou les journaux télévisés standardisés et contrôlés...

Il faut que tous prenne conscience que dorénavant une multitude de sources est disponible et que parmi celles ci se trouvent la bonne info.

J'essaie donc d'écouter différents sons de cloches, d'éviter au maximum de me laisser porter, j'essaie aussi d'éviter dorénavant de passer trois jours a faire la fête, durant lesquels je vais certes passer du bon temps, mais ne ferais rien d'utile a mon évolution.

J'ai longuement côtoyé le monde de la nuit et ses vices, certains me collent encore a la peau, j'ai beaucoup trainé mes guêtres sous les boules a facettes déviantes des soirées alternatives, je ne regrette rien car je m'y suis enrichi musicalement, humainement et spirituellement, mais je sais qu' au détour de ce cortège de régalades et de plaisir, je me suis quand même fais un peu de mal, et surtout j'ai perdu du temps.

Durant toutes ces années de festivités, mes projets n'avançaient pas vraiment et mon esprit n'aura pu profiter de l'ouverture acquise lors de ses fêtes psychédélique seulement lorsque je m'en suis extrait pour retourner a une vie plus solitaire.

La solitude et le replis sur soi, ont toujours favorisé la réflexion ou la création , le fait de se retrouver seul fait toujours avancer car cela permet tout d'abord de réfléchir en paix.

Ainsi ai-je décidé de ne plus rentrer dans le cadre de l'employé a 35 h qui se rince le cerveau tout les jours jusqu'au week-end, grand moment de débauche automatique organisée, je ne fais plus ces marathons qui commençaient le jeudi soir pour ne s'arrêter que le dimanche soir.

Je ne suis plus un Jeune, et dorénavant à moins de m'en foutre plein le tarin de manière quotidienne, je ne tiendrais pas le rythme, ce qui en arrangera certains. Si je deviens ce consommateur passif que je suis censé être ; si je suis les préceptes de notre société, alors le lundi je suis censé ne pas être frais du tout pour reprendre ma semaine de ce travail qui me dégoute tant.

Dessin de Francisco GOYA / Wikipedia

A trop s'embrumer l'esprit dans les différentes volutes nocturnes, on peut ne plus être combatif, en aucun cas rebelle ou revanchard, tout juste bon a continuer a mater des films dans le sofa ou au plumard, le parfait citoyen docile rêvé par l'élite du patronat et de l'industrie qui gère notre mappemonde en coulisse.

Nous vivons dans une Grande Manufacture Humaine et la culture est hélas trop souvent un de ses pôles.  Notre oisiveté et notre manque de connaissance dans des domaines primordiaux tels que la cybernétique, la génétique, la science en générale profite à une élite dont la suprématie repose justement par la possession de la bonne information, tandis que nous nous intéressons à la presse people, à vidéo gag, qui veut gagner des millions ou a la coupe du monde de foot

Je précise que je m'inclus dans le lot, je n'ai aucunement la prétention d'être une source de savoir, mais au moins puis je espérer être un détonateur- révélateur de Conscience.

 

Le premier pas avant d'apprendre est d'avoir conscience de son besoin d'apprendre, de l'impérieuse nécessité de le faire.

Je suis moi même pleinement conscient d'être un inculte dans les domaines citées plus haut ( et sur tant d'autres), et occasionnellement bon public pour la Farandole du Divertissement, je m'y plonge corps et âmes tout en parvenant à conserver mon libre arbitre, en regardant les émissions de télé réalité, j'aime passer de la peau du spectateur béat a celle du mec de la prod qui gère le bon déroulement du show, puis de celle du concepteur retors de l'émission...

On ne peut parler d'une chose qu'on ne connait pas, ainsi je l'avoue sans honte, je m'ébats dans cette société de divertissement, je m'y plonge et tente d'absorber son essence même, de la comprendre, mais de ne jamais céder mon âme et mon esprit à la Matrice.

Et je suis certain de ne pas être le seul à avoir ce recul, je suis sur que nous aussi nous sommes légion, à plonger nos neurones dans leurs bouillies sans leur céder, à analyser leur reportage sans y croire une seconde, à déceler les grandes ficelles de leurs films à gros budget, les yeux écarquillés mais sans pour autant être leurré sur l'aspect « produit en série » de la chose.

 

Après toutes ces plongées dans leur bouillabaisse à touriste, si nous commencions à préparer quelque chose dans nos cuisines ?

 

Gabriel "Abraxxxas" Saule

Lire aussi:

5 commentaires sur “Loin des Strass et Paillettes…

    • toi couvi, tu as l'insulte et le jugement facile semblerait t'il, t'inquiètes pas pour nous va, on vit, personnellement je suis mm un trés bon vivant, et quand j'me masturbe, c'est pas l'encéphale......

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.